Les Musées

“Personne ne voit une fleur, vraiment, elle est si petite. Nous n’avons pas le temps et voir prend du temps, comme avoir un ami prend du temps”. Georgia O’Keefe

5

Une expérience inédite : la slow visite

Généralement, dans un musée, les visiteurs ne vont travailler que leur curiosité intellectuelle. Les œuvres leur sont directement expliquées grâce à des visites guidées classiques ou par le biais d’audio-guides. Une slow visite permet une déambulation au ralenti qui ne va se concentrer que sur quelques œuvres que nous prendrons le temps de regarder.

Le slow looking c’est l’art de traverser une ville pour aller jusque dans un musée, de braver la foule de touristes et l’agitation pour s’asseoir devant une œuvre. Une seule œuvre. Et ne regarder qu’elle. Il s’agit de ressentir et de s’imprégner de l’œuvre. L’art de regarder s’apprend. Et il s’agit là d’un apprentissage profond.

5

Des visites en slow looking inspirantes

J’accompagne des groupes de visiteurs à regarder grâce à la méditation de pleine conscience en mobilisant tous leurs sens. Plus qu’un simple stimuli de l’intellect, je les amène à s’approprier une œuvre. Exercer son regard, ralentir, laisser traîner ses yeux sur une œuvre, jouer dans l’espace pour multiplier les points de vue, le slow looking utilise des techniques pour apprendre à voir plus et de façon plus personnelle et profonde.

L’expérience du slow looking dans un musée ou un monument se tente en famille, entre amis, en groupe, c’est tout autant un état d’esprit qu’une technique d’apprentissage profond.

Que diriez-vous d’organiser des visites où l’on voit moins mais mieux ?  Je propose mes services de formatrice culturelle pour organiser des visites originales et inédites qui éveillent les sens et l’esprit des visiteurs.

SIMONE RASKIN

INTAGRAM

@SIMONERASKIN